Lisianthus

Origine et histoire

Ses couleurs exceptionnelles, ses tiges robustes et sa très longue tenue en vase font du Lisianthus une fleur extrêmement prisée pour les bouquets simples ou les compositions florales. Et pourtant, il y a encore trente ans, il n'existait même pas sur les marchés européens !

 

lisianthus blanc macro

Le Lisianthus est non seulement la révélation florale de ces dernières décennies, mais c’est aussi une fleur récente : découverte aux Etats-Unis au XIXème, elle a d’abord voyagé incognito vers l’Europe où elle a sommeillé pendant un siècle, avant d’être redécouverte dans les années 30 par des sélectionneurs japonais qui réussirent, à force de croisements, à lui apporter plus de longueur, plus de vigueur, à créer des fleurs doubles et des micro fleurs, et à élargir sa palette des coloris…

Rendez-vous compte : il faudra attendre les années 1990 pour que le Lisianthus fasse son entrée sur les étals des fleuristes français !

 

lisianthus rose

Le Lisianthus avec ses fleurs doubles élégantes n’a donc que peu de rapport avec son ancêtre sauvage américain : comme bon nombre d’espèces florales, il lui a fallu voyager, être redécouvert, travaillé puis réinventé, avant de devenir la fleur haut-de-gamme qu’il est aujourd’hui.

En contrepartie, c’est une fleur difficile à produire, nécessitant une technicité et un savoir faire très spécifiques.

Le Lisianthus porte une multitude de surnoms : « campanule du Texas », « gentiane des prairies » font référence à ses origines nord-américaines… Au Danemark, on le connaît sous le nom de « rose japonaise », en hommage aux sélectionneurs japonais qui en ont, les premiers, créé de nouvelles variétés et obtenu de nouveaux coloris.